Bannière site web FR.jpg

Photos : © Lafayette Anticipations


DAYS ARE DOGS -  Palais de tokyo

Du 18 octobre 2017 au 7 janvier 2018, le Palais de Tokyo confie à Camille Henrot la totalité de ses espaces d’exposition à l’occasion d’une carte blanche, intitulée Days are Dogs, qui invite les visiteurs à s’interroger sur les rapports d’autorité, les fictions et les définitions qui régissent notre existence.

Chaque section de l’exposition correspond à un jour de la semaine ; chacune est semblable à un monde ouvert où les conventions, les émotions et la liberté de l’individu sont confrontées les unes aux autres de manière ludique. L’ensemble opère par composition et recomposition d’archipels d’œuvres – celles de Camille Henrot mais aussi celles d’autres artistes internationaux invités par elle – qui viennent ouvrir le champ de chaque jour.

Lafayette Anticipations – Fondation d’entreprise Galeries Lafayette a produit pour Camille Henrot, dans le cadre de cette exposition, une œuvre inédite : Garde-Fou (2017). La Fondation suit l’artiste depuis quelques années et a soutenu son film Grosse Fatigue (2013) qui fait maintenant partie de la collection.

Partenaire privilégié de la création contemporaine, le groupe Galeries Lafayette a par ailleurs apporté son soutien à l'exposition.

Camille Henrot : « L’exposition aborde des problèmes de la vie quotidienne et particulièrement notre rapport à la dépendance. Le titre vient de l’expression anglo-saxonne « dog day » utilisée pour qualifier une journée difficile, fatigante. Ce qui m’intéresse, ce sont les rapports sociaux et politiques auxquels le mot « chien » renvoie, dans des expressions comme « une vie de chien », « il fait un temps de chien », « travailler comme un chien » ou en anglais « the underdog » qui signifie l’opprimé (...). Le chien est un signe familier. Un signe de ce qui nous relie, mais aussi un signe d’aliénation, de difficulté, de frustration : le chien a toujours faim… Il est un peu partout. Il est l’indice banal et répété de l’attachement et de la dépendance ; et la dépendance rythme notre vie, comme les jours et les nuits. (...) ».


camille henrot

Née à Paris en 1978, Camille Henrot vit à New York.

Du film au dessin, en passant par la sculpture et l’installation, le travail de Camille Henrot reflète sa volonté d’explorer de manière approfondie les structures socioculturelles, les symboles et les rituels qui organisent la vie humaine.

Elle a remporté le Lion d’argent à la 55e Biennale de Venise (2013), le Nam June Paik Award (2014) et l’Edvard Munch Award (2015). Elle a bénéficié d’un grand nombre d’expositions personnelles dans des institutions internationales, notamment : Kunsthalle Wien (Vienne, 2017), Fondazione Memmo (Rome, 2016), New Museum (New York, 2014), Chisenhale Gallery (Londres, 2014). Elle a récemment participé aux biennales de Berlin (2016), Sydney (2016) et Lyon (2015). Elle est représentée par les galeries kamel mennour (Paris/Londres), König Galerie (Berlin) et Metro Pictures (New York).


INFORMATIONS

Lieu : Palais de Tokyo – 13, avenue du Président Wilson 75116 Paris

Dates : 18 octobre 2017 - 7 janvier 2018

Horaires : Ouvert de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi

 

Plus d’informations : http://www.palaisdetokyo.com/fr