ART+FEMINISM

Une étude parue en 2011 révèle que moins de 10% des contributeurs de Wikipédia s’identifient comme femmes. Inégalités dans le temps de loisir, socialisation des genres, etc., l’absence des femmes sur Wikipédia est manifeste. Cette disparité affecterait le contenu même de l’encyclopédie. Art, science, littérature ou politique, les notices consacrées aux femmes sont peu nombreuses et sont parfois classées en sous-catégories. Ainsi la journaliste Amanda Filipacchi relevait dans un article du New York Times paru en avril 2013 que des écrivains comme Harper Lee, Anne Rice, Amy Tan et Donna Tartt avaient pu être retirés de la catégorie « Ecrivains américains » pour être renvoyés plus bas dans une arborescence exclusivement dédiée aux auteurs féminins. 

L’absence de diversité au sein des contributeurs de Wikipédia ainsi que le manque de regard critique sur son contenu sont de réels problèmes dans un espace de plus en plus référentiel pour le partage des savoirs. Afin de remédier à ce déséquilibre connu sous le terme de gender gap, les curatrices Mikaela Assolent et Flora Katz ont coordonnée l’édition parisienne d’un marathon tenu les samedi 7 et dimanche 8 mars 2015 dans plusieurs villes du monde, avec pour objectif de créer ou d’améliorer sur Wikipédia un maximum de pages concernant les femmes, les féminismes et la culture. Initié l’année dernière par Art+Feminism, le projet a été accueilli par Lafayette Anticipation - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette. 

Ouvert deux jours durant, l’espace temporaire du 46 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie a pu accueillir un large public d’amateurs et professionnels afin qu’il s’initie, en présence de formateurs, à Wikipédia. L’évènement a permis de constater à quel point les acteurs de l’art contemporain étaient eux-mêmes désengagés de cette plateforme unique de collaboration. Aussi Lafayette Anticipation - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, accompagnée de nombreux contributeurs, a pu engager d’une part une réflexion sur l’archéologie des savoirs et le partage des connaissances, et s’ancrer par ailleurs au cœur de problématiques très vives liées à l’identité, la communauté et la discrimination.


EDITATHON: UN MARATHON DE PUBLICATION SUR WIKIPÉDIA

Lorsque les curatrices Mikaela Assolent et Flora Katz se sont tournées vers la Lafayette Anticipation - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, pour présenter la campagne Art+Feminism et son marathon de publication Wikipédia, l’évidente question de la place des femmes dans la création contemporaine et le tissu institutionnel a généré quantité d’autres questions. C’est que le projet même de l’Editathon, tel que son protocole a été pensé par les instigateurs du mouvement Siân Evans (Société des bibliothèques d’art nord-américaines), Jacqueline Mabey (commissaire d’exposition, failed projects), Michael Mandiberg (artiste), Laurel Ptak (artiste et commissaire d’exposition), Dorothy Howard (Metropolitan New York Library Council) et Richard Knipel (Wikimédia New York), interrogeait le statut de Lafayette Anticipation sur deux enjeux fondamentaux: 1/ sa politique de partage et de publication 2/ son engagement sociétal. 

Aussi l’institution a souhaité non seulement apporter son soutien au projet coordonné par Mikaela Assolent et Flora Katz, mais encore leur offrir une véritable plateforme d’échanges critiques. Elles ont ainsi conçu en collaboration avec Lafayette Anticipation - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, un programme ambitieux mêlant sessions de formation et de publication en ligne, performance de l’artiste Addie Wagenknecht et « Tables longues », un protocole de discussion conçu par l’artiste Lois Weaver dans le but de générer un dialogue ouvert et convivial. 

Inspirée du film de Marleen GorrisAntonia et ses filles (1995), dont la scène centrale est une table de diner qui s’agrandît au fur et à mesure qu’arrivent de nouveaux invités, ce format de discussion met à l’épreuve les notions de participation et d’engagement public en se réappropriant l’atmosphère d’une table de repas considérée comme lieu de débat public, et en encourageant les conversations informelles sur des sujets sérieux.

Ainsi dans l’espace temporaire du 46 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, artistes, curateurs, critiques, enseignants, curieux et simples passants ont fait table commune, d’abord pour éditer en ligne du contenu lié aux femmes, aux féminismes et à la culture, ensuite pour échanger en suivant l’étiquette de Lois Weaver: libre de rejoindre la table pour poser des questions, faire des déclarations, laisser des commentaires à même le meuble, ou simplement s’asseoir, regarder, écouter, les participants ont tenté d’aborder les féminismes à traversune économie de la pensée latérale et collaborative. Sous l’œil bienveillant des bénévoles de Wikimédia France, 36 articles ont pu être créés, 23 autres modifiés au cours de ces journées qui ont réuni jusqu’à 150 personnes.

Il en est ressorti que les professionnels de l’art contemporain étaient en grande partie désengagés de Wikipédia et que la charge de recherche et de diffusion en la matière pesait essentiellement sur des amateurs — au sens noble du terme — qui veillent à pourvoir la plateforme en contenus riches et sûrs. Ce décalage a incité Lafayette Anticipation à engager un dialogue de fonds avec Wikimédia France pour apporter un soutien logistique et théorique aux dizaines de contributeurs qui publient sur l’art contemporain en dehors de toute vision partisane ou institutionnelle. 

 


PROGRAMME

Samedi 7 mars de 11h00 à 21h00, table longue à 19h00 avec:

Isabelle Cambourakis (enseignante, syndicaliste, féministe, dirige la collection "Sorcières", une nouvelle collection féministe aux éditions Cambourakis), Camille Ducellier (artiste), Fabienne Dumont (historienne de l'art, docteure en histoire de l'art et critique d’art), Azadeh Kian (professeur de sociologie à l'Université Paris Diderot et directrice du Centre d'enseignement de documentation et de recherches pour les études féministes), Nathalie Magnan, (théoricienne des médias, féministe), Albertine Meunier (artiste), Alexandre Monnin (philosophe et chercheur à l’Institut National de Recherche en Information et en Automatique) et Elvan Zabunyan (professeure à l'Université Rennes 2 et critique d’art)

Dimanche 8 mars de 11h00 à 19h00, table longue à 15h00 avec:

Eva Barois de Caevel (curatrice indépendante et assistant curateur à Raw Material Company - Dakar), Maxime Bichon (artiste), Julie Béna (artiste), Emilie Bouvard (conservatrice au Musée Picasso, chargée de l’art contemporain), Anna Colin (curatrice associée à Lafayette Anticipation - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, co-directrice de l’Open School East -Londres, co-commissaire du British Art Show 2015), Anne-Marie Morice (directrice de Synesthésie - Paris) et Gwenola Wagon (artiste).


Un marathon de publication sur Wikipédia en faveur des femmes, des féminismes et de la culture organisé par Mikaela Assolent et Flora Katz. Produit par Lafayette Anticipation - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette les 7 et 8 mars 2015, dans le cadre de la campagne mondiale Art+Feminism.

Avec la participation de Addie Wagenknecht

En partenariat avec Wikimédia FranceLe Quotidien de l’Art et la Bibliothèque publique d’information – Pour vos recherches, pensez à la Bibliothèque publique d’information.

Remerciements: Anne-Laure Prévost et Jean-Philippe Kmiec de Wikimedia France; Nicolas Beudon, Emmanuel Cufini et Nathalie Daigne de la Bpi; Philippe Regnier du Quotidien de l’Art et Mica Gherghescu de la Bibliothèque Kandinsky