GABARIT-FR-30.jpg

CAVERN, LOUISE HEMON

« Pour réaliser ce 5e épisode de Mutant Stage, j’ai choisi de considérer le chantier comme un terrain d’expédition, et comme un protagoniste à part entière. Les reliefs, les béances, les contours et les brèches révèlent par bribes un espace organique et en mutation ; les danseurs- explorateurs l’arpentent, sans rien dire de leur but, et font corps avec lui, auréolés du bruissement de leurs pèlerines en plastique. Les respirations s’imbriquent, les pas s’emboitent, les cliquetis résonnent, les formes se font écho. Cette percée vers une mystérieuse initiation est accompagnée de percussions semblant répondre au grondement des gravas. A l’issue du voyage, on reste en suspension, à l’orée du bâtiment à venir. Les images s’évaporent entre le froid et le chaud, et les sons s’évanouissent après une dernière inspiration.

Parce qu’il est à la fois le 5e maillon de la collection Mutant Stage et un objet en soi, j’ai sous-titré le film Cavern. Je souligne ainsi le pouvoir évocateur de son décor, qui n’existera déjà plus tout à fait dans le prochain épisode. »

Louise Hémon


AMéLIE COUILLAUD ET DIMITRI CHAMBLAS

Dimitri Chamblas et Amélie Couillaud initient et produisent des films en collaboration avec des artistes de champs divers, en particulier le champ chorégraphique. Avec la volonté que chaque film soit une création, ils développent des projets qui déplacent les espaces habituels de la danse et qui fédèrent des partenaires multiples, tant pour leur conception que pour leur production et leur diffusion.

LOUISE HÉMON

Née en 1983, Louise Hémon est réalisatrice, diplômée de l’Université Artistique de Bologne (Italie) et de l’Atelier Documentaire de La Fémis. Pris entre rituels et obsessions, le corps en transe, en marbre, anorexique ou bodybuildé, est au centre de son travail, avec une attache particulière à la mythologie et la danse contemporaine. Après un premier court-métrage de fiction Onze repas (2010) récompensé au Festival d’Aguilar (Espagne), elle réalise films expérimentaux et clips musicaux. En 2014, elle réalise un « péplum documentaire », L’homme le plus fort, produit par Legato Films et Arte. En 2015, elle co-signe avec Emilie Rousset un nouveau film court Rituel 1 : L’Anniversaire, produit par le Centre Pompidou. Ses films sont diffusés dans des festivals internationaux tels que Hot Docs Toronto, DokumentART, Côté Court, Hors Pistes ou le FIFIB à Bordeaux. 


ALIX EYNAUDI

Alix Eynaudi travaille et vit à Vienne. Formée à l’Opéra de Paris, elle danse dans de nombreuses compagnies de ballets puis entre à PARTS. En 1996, Alix intègre la compagnie d’Anne-Teresa de Keersmaeker, Rosas, où elle travaille pendant 7 ans. Depuis 2005 Alix crée ses propres pièces : Crystall, en collaboration avec Alice Chauchat (2005), Supernaturel (2007), Long Long Short Long Short (2009), en collaboration avec Agata Maszkiewicz. En 2011, elle conduit avec Kris Verdonck une recherche sur les bienfaits du sommeil et du repos, qui donne naissance à la création Exit (2011), un solo au cours duquel elle endort les spectateurs. En 2012, elle crée Monique, un duo avec Mark Lorimer, qui trouve son inspiration dans le bondage. En 2015 elle crée la pièce de groupe Edelweiss, un rébus dansé qui oscille entre abstraction et art figuratif. Parallèlement à son travail de chorégraphe, Alix tient à poursuivre des collaborations avec d’autres artistes, comme co-auteur, danseuse ou performeuse. Elle a collaboré avec Superamas, Kris Verdonck, Anne Juren, Boris Charmatz, et plus récemment Jennifer Lacey. Elle enseigne dans le cadre d’ateliers à PARTS (Bruxelles), ImPulsTanz (Vienne), Reykjavik, Panetta Movement Centre (New York), Skolen for Moderne Dans / The Danish National School of Contemporary Dance, et SEAD (Salzburg). 
 

MATTHIEU BARBIN

Après différentes formations, Matthieu Barbin travaille pour Jean-Claude Gallotta pendant deux ans puis sur des projets In Situ et hors les murs avec Christian Bourigault. Invité par Hortense Archambault et Vincent Baudriller, il participe au groupe de recherche KADMOS dans le cadre du festival d’Avignon 2013. Il collabore ensuite avec le chorégraphe Boris Charmatz, interprétant différentes pièces, comme Levée des conflits ou Enfant, ou encore pour la création de la pièce performative Manger, présentée pour la première fois à la Ruhrtriennale 2014. Il participe également aux deux rétrospectives de l’artiste, au MoMA de New York, Three collective gestures, et à la TATE Modern de Londres If TATE Modern was Musée de la danse. Matthieu travaille actuellement sur différents projets, dont une collaboration étroite avec l'artiste Dorothée Smith autour du projet transdisciplinaire TRAUM composé notamment d'un film, et d’une performance qui, utilisant de multiples concepts imbriqués d’écriture, traitera des possibles figures de la métamorphose, à travers les concepts de trauma, de survivance et de catastérisation. 


LE PROJET MUTANT STAGE

Mutant Stage est une série de courts métrages chorégraphiques produits par Lafayette Anticipation – Fondation d’entreprise Galeries Lafayette, dans le cadre des travaux de réhabilitation de son bâtiment entre 2015 et 2017. Quatre films respectivement dirigés par Wendy Morgan, Elen Usdin, Benjamin Millepied et Olga Dukhovnaya ont déjà été produits. Amalia Alba, Florence Casanave, Lisa Miramond, Annabelle Pirlot, Jung-Ae Kim, Volmir Cordeiro et Pauline Simon ont dès lors dansé dans les espaces du bâtiment.

Durant toute la durée du chantier et jusqu’à l’ouverture publique de la Fondation prévue en 2017, le 9 rue du Plâtre fait l’objet d’une enquête sur sa propre mutation. L’architecture en devenir est mesurée au fil des mois à travers la rencontre in situ de réalisateurs et de performeurs.

Chaque tournage est l’occasion d’une rencontre différente initiée par la Fondation avec les curateurs Amélie Couillaud et Dimitri Chamblas, pour la mise en mouvement des corps et de la matière.
Mutant Stage s’inscrit ainsi dans le programme de préfiguration de Lafayette Anticipation, ouvert aux scènes émergentes de la performance et de la danse contemporaine.

Mutant Stage vibre à l’intérieur du bâtiment et au- delà, dans le cœur de la ville. Le titre du projet est inspiré d’une expression de Rem Koolhaas qui traduit à la fois l’essence de l’architecture performative du bâtiment en mutation et l’engagement de l’institution en faveur de l’hybridation des arts et de la vie.

Chaque film de la collection, façonné par le vocabulaire visuel de la danse, du cinéma et de l’architecture, est un objet unique et multiple à la fois. Ainsi le 9 rue du Plâtre demeure un lieu d’invitation et d’expérimentation, un bâtiment en marche. 
 


Une série curatée et produite par Amélie Couillaud et Dimitri Chamblas

Une série de film produit par Lafayette Anticipation - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, filmée dans le bâtiment en rénovation au 9 rue du Plâtre.

Cavern
Un film de Louise Hémon, avec
Alix Eynaudi and Matthieu Barbin, chorégraphie de Alix Eynaudi

Cavern a été sélectionné pour faire partie de la prochaine édition du Braga International Video Dance Festival qui aura lieu du 23 au 30 avril 2016, et du festival Côté Court de Pantin. 

Directeur de la photographie :
Marine Atlan
Assistant caméra :
Joséphine Drouin Viallard
Son :
Thibaut Dufait
Producteur :
Céline Guillerm
Régie :
Jean-Baptiste Muffat
Musique : 
Jean Thevenin, enregistrée par Guillaume Jaoul au Tropicalia Studio
Mixage :
Margot Testemale
Montage :
Carole Borne, assistée de Aymeric Schoens
Etalonnage :
Nicolas Gautier
Post-production :
Bathysphere et Firm
Production Casoar + Fondation d’entreprises Galeries Lafayette


Production Casoar + Fondation d’entreprises Galeries Lafayette

Lafayette Anticipation souhaite remercier
OMA, Data, Citynove, Artelia


🎞 Mutant Stage 4, "Korovod", de Olga Dukhovnaya et Konstantin Lipatov avecAmalia Alba, Florence Casanave, Olga Dukhovnaya, Lisa Miramond, Annabelle Pirlot

🎞 Mutant Stage 3, de et avec Benjamin Millepied

🎞 Mutant Stage 2, de Elen Usdin avec Jung-Ae Kim

🎞 Mutant Stage 1, de Wendy Morgan avec Volmir Cordeiro et Pauline Simon