Capture d’écran 2015-11-23 à 17.35.34.png

 

INTERVENTION DE ROTOR

Interprétation d'un palimpseste

Ce ne sont pas vraiment des espaces... plutôt une accumulation d’implémentations hâtives de modernités jetables. Et ce sont là les ingrédients obligatoires pour en faire des espaces à nouveau : il n’y a pas de sens à tout vider, ni à rajouter quoi que ce soit. — notes de travail de ROTOR, 2013

Début 2013, le collectif ROTOR était invité à participer aux débats entourant la création de Lafayette Anticipation, Fondation d'entreprise Galeries Lafayette et à concevoir les événements entourant la mise en route de la Fondation. Les premiers échanges portaient sur les Prolégomènes, un événement de plusieurs jours destiné à investir une partie du 9 rue du Plâtre, futur siège de Lafayette Anticipation, Fondation d'entreprise Galeries Lafayette. Un retournement a eu lieu lorsque ROTOR a mis sur table la proposition de prendre de l’avance : pourquoi ne pas aller au-delà des quelques jours et quelques espaces, pourquoi ne pas exploiter le statut temporaire de l’ensemble du bâtiment comme un outil pour accueillir dès maintenant des productions alternatives, pour s’ouvrir à des occupations fragiles, pour être généreux sans se priver ? Pourquoi ne pas utiliser le bâtiment pour faire exister Lafayette Anticipation dès l'automne 2013 ?

L’intervention de ROTOR investit l’intégralité du bâtiment durant la période précédant sa transformation complète par OMA, l'agence de Rem Koolhaas. Ce qui était un espace fermé, vide, désuet et en attente, a été soumis à une série d’ajustements. Le projet a choisi de faire face à plusieurs enjeux : Comment permettre l’ouverture d’un bâtiment ayant vécu des décennies de cloisonnement progressives ? Comment rafraîchir le regard sur des espaces asphyxiés par les connotations esthétiques de ses utilisations précédentes ? Comment tirer profit des données matérielles limitées de cette situation éphémère ?


 

Cette mise en espacé a été conduite par Renaud Haerlingen, Tristan Boniver, Benjamin Lasserre et Maarten Gielen — en collaboration avec Lola Bazin, Jean-François Wyseur, Tim Rottiers, Muhammed Karabelen, Daniel van Drimmelen, Camille Viérin, Iveta Bláhová et Adeline Van Hoof.